"Powidoki – portrait refusé" vient au cinéma. En salles depuis le 11 juillet

POWIDOKI – LE PORTRAIT DANOIS
Genre: dramatique, biographique
Réalisé par Andrzej Wajda, avec Boguslaw Linda, Zofia Wichlacz, Krzystof Pieczynski, Bronislawa Zamachowska, Tomasz Wlosok, Aleksandra Justa

Andrzej Wajda ne pouvait pas savoir qu'il s'agirait de son dernier travail (il est décédé en 2016 après l'avoir présenté au Festival de Gdynia), mais cela contribue encore plus à donner au film la force d'une volonté réelle. Le titre original – Powidoki – est un terme qui désigne "les tableaux restants", ceux qui restent dans l'esprit de l'artiste après avoir préparé l'objet à peindre, comme pour dire l'essence du tableau, contrairement à ce que les bureaucrates du réalisme socialiste prétendaient être le protagoniste du film, Władysław Strzemińki, jamais voulu se soumettre.

Boguslaw Linda dans une scène de "Powidoki – Le portrait refusé" de Andrzej Wajda

Maître de l'art abstrait polonais, il a subi toutes sortes d'humiliations lorsque, après la Seconde Guerre mondiale, le pouvoir soviétique l'a empêché d'enseigner, il a retiré ses peintures des musées et l'a réduit à la faim (il est décédé en 1952). Wajda parle de l'humiliation et des représailles qu'il a subies, mais évite la sanctification: il montre la raideur, la froideur affective (pause avec sa femme, tensions avec la fille), voire la fierté, parce qu'il souhaite que le spectateur soit conscient de la liberté d'art et d'influence politique, et offre à un pays qui semble avoir ouvert un chemin similaire mais opposé à la Pologne communiste, une dernière incitation à la réflexion très forte.
Admirant le dernier chef-d'œuvre d'un maître.

Laisser un commentaire