Le documentaire d'Agostino Ferrente arrive au cinéma "Selfie". En salles à partir du 30 mai

SElfie
Réalisé par Agostino Ferrente, avec Alessandro Antonelli, Pietro Orlando et les habitants du quartier Trajan de Naples
Genre: Documentaire

Comment pouvez-vous dire Napoli aujourd'hui? Agostino Ferrente, qui est déjà l'auteur de documentaires intéressants, comprend comment il vit dans le district de Trajan, où l'été 2014, le jeune David Bifolco, qui avait fui la peur de la police, a été tué, a choisi la voie de l'auto-représentation. Le réalisateur a confié à deux garçons – Alessandro qui travaille dans un bar et Pietro qui veut être coiffeur – deux smartphones, leur demander de se filmer et de faire ce qu'ils font. Le résultat était une sorte de "journal quotidien" qui se dessine jour après jour, presque à leur insu (car organisé et sollicité par le réalisateur).

Un moment de "Selfie" par Agostino Ferrente

selfies ainsi il devient une sorte de spontané et brut flux de conscience, flot de conscience, où se mêlent désirs et déceptions, désirs et frustrations de deux enfants de seize ans qui ont choisi de ne pas suivre le chemin de ceux qui ont embrassé l'illégalité. Et cela nous parle d'un purgatoire de Naples, loin de tout folklore. Et enfin, tiré par le film impersonnel des caméras de surveillance sur lequel Ferrente souligne, le livre que les deux amis ont créé, Manifester est l'abandon qui est condamné à ceux qui sont plus faibles et plus bas sur une échelle sociale, barbier ou barbellboy plein d'espoir, dont le silence en politique et l'inactivité des institutions ont également dissipé le désir d'espérer un autre matin.

Pour ceux qui recherchent un film que je creuse dans la réalité.

Laisser un commentaire